Comprendre l'audition

L'oreille se compose de trois parties : l'oreille externe, l'oreille moyenne et l'oreille interne.

 

L'oreille externe comprend le pavillon de l'oreille et le conduit auditif.

Les sons sont collectés par l'oreille externe et cheminent à travers le conduit auditif jusqu'au tympan.

 

Quand le son atteint le tympan, l'impact crée des vivrations qui sont transmises à l'oreille interne par une série de trois petits osselets, le marteau l'enclume et l'étrier.

 

La partie de l'oreille interne responsable de l'audition est la cochlée.Remplie d'un liquide, elle comporte des fibres nerveuses.L'action mécanique, provenant de la chaine des osselets, crée dans ce liquide des ondes qui stimulent les cellules ciliées du nerf auditif.Le mouvement de ces cils déclenchent des impulsions nerveuses qui passent ensuite dans le nerf auditif. Ce que nous appelons " son" ce sont des vibrationstransmises par l'air.

 

Le nerf auditif transporte le signal vers le système auditif central, dans le cerveau, qui traduit les impulsions élèctriques en impulsions sonores.

 

L’oreille est un micro pour le cerveau. Cet organe sensoriel traduit les bruits et la parole par stimulation électrique pour le cerveau : c’est son rôle.

 

Il devient donc évident maintenant que l’oreille (moyenne et interne) ne participe à l’analyse de notre environnement sonore que de manière quantitative , c’est le cerveau qui s’occupe du reste, c’est lui qui fait l’analyse qualitative de ce qui nous parvient de l'oreille moyenne.

 

 

 

Il s’avère que c’est donc le cerveau, organe centralisateur, qui interprète, analyse et donne la compréhension de la parole, mais aussi pour les autres stimulations rencontrées dans notre environnement.

 

En conséquence sa reéducation par le port d’un appareil auditif devient évidente, cela va participer à la redynamisation de ses capacités de compréhension.

 

Il est auusi clair que la formule « aide toi, toi-même » est aussi de rigueur. Il faut vouloir faire travailler sa mémoire, ses capacités cognitives; car sans cet entraînement les bienfaits d’un appareillage s’estompent avec le temps.

 

En résumé il n’y a pas de compréhension sans un organe centralisateur stimulé et stimulant pour lui-même.

 

En savoir plus

 

  • Si vous désirez en savoir plus sur le fonctionnement de l'oreille, visitez le site "Promenade autour de la cochlée" de l'Inserm de Montpellier : www.iurc.montp.inserm.fr